Monter un muret en maçonnerie

Pour un montage réussi, disposez parfaitement les briques, protégez le soubassement mural des conséquences de l’humidité et préparez le béton en additionnant un hydrofuge plastifiant.

Quelles sont les actions à entreprendre ?

Il faut commencer par l’application du mortier à la place de la brique. Le béton doit être moelleux, souple et bien mélangé. Ce mélange augmente la rapidité de prise. Il faut éviter les mortiers de ciment pur, car ils ne sont pas flexibles et se brisent au moindre mouvement. La pose à bain soufflant de mortier est le fait de placer la brique directement sur le lit du mortier. Cependant, il ne faut pas minimiser la quantité de béton à mettre, il vaut mieux les poser en plusieurs unités. Renforcez la brique à l’aide de la manche de la truelle. C’est la condition sine qua non de la longévité et de la résistance.

Comment s’effectue l’opération de montage ?

Pour monter un mur en brique, le lit de mortier doit être perpétué avec le temps de la pose des briques. La formation des joints verticaux des côtés de la brique est obtenue grâce au garnissage du mortier. Le joint sert à se protéger des infiltrations de l’eau ou la mise en valeur des briques. Le fait de garnir les joints de mortier permet d’enlever le comble et avoir la réalisation désirée. Ensuite, les briques doivent être rangées selon la corde tendue entre les piquets. Tout dépend en fait de la ficelle pour faire élever le mur. En cas de brique mal enfoncée, veillez à utiliser encore une fois la manche de la truelle. Dans le cas où le mortier ne rentre pas comme il faut, jaillissez un peu de joint. Le fil à plomb aide à vérifier l’équilibre vertical ou horizontal du niveau. Mettez-le régulièrement contre une pige en bois pour une élévation bien réussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.